First day in Paramaribo, Suriname

1 Comment

Comme vous pouvez le voir je suis seul sur la photo … seul, sans ma tendre Aurore.
Je fais un stage à Paramaribo, la capitale du Suriname, dans le cadre de mes études de journalisme. Je travail pendant sept semaines pour la plus grande chaîne national : Apintie, radio & televisie.
Mais biensûr je vais prendre le temps de découvrir ce fabuleux pays aux milles facettes et de partager tous ça avec vous sur :

svanbol.com
(mon portfolio)

Bienvenu au Gongrijpstraat 45 (dit GG45, prononcé en anglais), Paramaribo, Suriname. Mon nouveau chez moi.

Petit tour à l’intérieur: ma chambre. Sympa non ?

Cathédrale saint Pierre et Paul.
Elle est dite la plus grande cathédrale en bois d’Amérique du sud. Construite en 1883.

Et elle est vraiment tout à fait faite de bois. Géniale !
Comme presque tous les bâtiments de Paramaribo d’ailleurs. Voyez plus bas.

Tous les dimanches matin, à partir de sept heure, les hommes (et que les hommes 😉 de la capitale se retrouvent sur la ‘Onafhankelijkheidsplein’ (la grand place) pour y faire une partie de ‘chant d’oiseau’. Chaque participant apporte son petit oiseau chéri et se lance dans une bataille de chant sans merci contre un oiseau concurrent.

En pratique c’est quand même moins excitant. Comme vous voyez les concurrents attendent chacun de leurs côté  pour mettre un trait sur le tableau dès que leur siosio a fait un petit ou grand bruit. Ca dure plus ou moins vingt minutes par compétition, pendant trois heures.

Je pense que la semaine prochaine je vais leurs apporter un pitjesbak … Ils serons vite relâchés les parkietekes ;-).

Les petits louveteaux qui donnent de petites broches faites à la main aux mamans qui viennent célébrer la messe du dimanche.

Bonne fête à toutes les mamans !

Enorme temple hindou, nommé … ‘temple du soleil’ (Surya Mandir) … mais, on est pas au Péru !

Ni en Inde si je ne me trompe !

Non non, je suis bien au Suriname. Mais c’est vraiment incroyable comment on ressent et voie les différentes cultures qui vivent dans ce pays.

A l’époque ou les hollandais ont échangé l’île de Manhattan (qui ne s’appelait pas encore comme ça bien sur) contre le Suriname avec les anglais, il n’y avait pas énormément d’habitants dans la région. Mais bon, il fallait bien de la main d’oeuvre pour cultiver le cacao, café et autres denrées. Alors nos chers voisins du nord ont apporté un paquet d’indiens (d’Inde) et d’indonésiens (leurs deux autres grandes colonies de l’époque) pour travailler dans les champs. Aujourd’hui j’ai pu faire connaissance avec leurs petit-petit-petit-fils et -filles.

Voici encore un exemple frappant. On voie la un couple d’hindous mettant des offrandes dans la ‘Surinamerivier’, comme les indiens font au Gange à Varanassi. Incroyable !

Et donc comme je le disais, il y a aussi beaucoup d’Indonésiens, dont la plus part sont originaires de l’ïle de Java. Et à Java les gens sont majoritairement musulmans. Voila ce qui explique cette énorme mosquée en plein coeur de la ville.

Mais au Suriname il n’y a pas de guerre  des religions, bien au contraîre justement. A côté de la grande mosquée se trouve la grande synagogue de Paramaribo. Magnifique non ?
Bon, on l’appelle ‘la grande synagogue’, mais il faut savoir qu’il n’y a que 300 juifs dans tout le pays.

Peut-être est-ce aussi le moment de dire que le pays ne compte que 500.00 habitants, dont la moitié vie à Paramaribo, pour un pays qui fait six fois la Belgique.

Premier jour, mais aussi première averse tropicale. Mais regardez surtout l’architecture des maisons, tout est en bois.

Même le palais présidentiel !

Et les ministères. Mais ça a vraiment énormément de charme.

Le meilleur pour la fin !
Après une rude journée de marche sous une chaleur étouffante, rien de tel qu’une bonne … bonne ? … oui, une bonne bière, car la Parbo est très bonne.

Nous voici sur la promenade de la digue le long de la ‘Surinamerivier’. Si vous regardez au loin on y voit un énorme pont … j’ai trop envie d’aller le traverser !

A très vite !

Stéphane Van Bol

Advertisements

30 jours en Indonésie: notre premier guide de voyage sur travel VOX

2 Comments

vous présente :

Notre formidable aventure en Indonésie,
maintenant sous forme de guide de voyage !

Retrouvez le guide en entier sur travel Vox !

Bonne lecture et bon voyage !

Auteurs : Aurore Genicot & Stéphane Van Bol (sanda28.com)

Photos : Aurore Genicot & Stéphane Van Bol (sanda28.com)

Producteur : Travel VOX, représenté par Julien Routil

© 2012 travel VOX. travel VOX est redige et mis en ligne par Julien Routil (2011). Tous droits reserves. Toute copie des textes et / ou des images est strictement interdite sans autorisation prealable, quelque soit le media (web, presse, edition).

Aurore & Stéphane in Indonesia (September 2011)

1 Comment

Ubud, cultural city of Bali

Leave a comment

Les magnifiques danses traditionnelles de Bali.

Le Kecak est une danse traditionnelle, en offrande aux dieux. Les ‘chanteurs’ imitent le bruit d’un singe vénéré, et ceci pendant quatre heures ! Incroyable. Comme ils imitent le bruit d’un singe, vous aurez compris que ce rite est dédié au dieu hindou Hannuman, le dieu singe. Hindou? Oui, car sur l’île de Bali l’hindouisme est la première religion. ‘Indonesia: ultimate in diversity.’ 🙂

Les temples hindou de Bali sont vraiment superbes. Par contre on doit dire qu’il n’ont absolument rien avoir avec les temples en Inde, alors qu’ils pratiquent la même religion. D’ailleurs l’hindouisme sur Bali n’est pas tout a fait celui d’Inde. A Bali les gens sont animistes, ce qui veut dire qu’ils croient aux ancêtres et aux esprits. Il y a les bons et les mauvais esprits. Les bons vivent en mer et les mauvais sont parmi nous. Alors pour ne pas trop être ennuyé par les méchants esprits le peuple balinais met des offrandes un peu partout; devant leurs maisons, devant leurs boutiques, sur des représentations de dieux, etc. Ca devrait chasser le mauvais oeil. Ci-dessous vous pouvez voir un petit tas de ces offrandes. Attention à ne pas marcher dessus !

Les fameux rites purificateur hindou.

Juste pour vous donner envie; cet agréable petit hôtel nous a couté 7,5 euro la chambre par nuit, avec piscine et p’tit dej. C’est bon l’Indonésie hein… ? 😉

Back to Labuan Bajo

Leave a comment

Pour nos deux derniers jours sur Flores nous avons décidés de retourner à Labuan Bajo pour profiter des magnifiques plages. Après de longues heures de bus et la tête pleine de souvenirs impérissables, on a droit à un peu de détente, non?

Le ‘port’ de pêcheurs de Labuan Bajo. Très sympathique ;-).

Les plages aux alentours de LB sont dans le même état que ce petit port (qui en fait n’en est pas vraiment un). Alors pour trouver des plages paradisiaques, nous avons du ‘louer’ un pêcheur à la journée pour nous y mener. Bien sûr il y a des agences touristiques qui vous y emmènes, mais pour le double du prix.

Après avoir marché entre les déchets et d’autres horribles choses, nous voila à bord d’un petit bateau pour nous apporter ici: 🙂


En tout petit en bas à droite dans l’eau transparente de la mer de Flores, c’est Aurore !

Nous ne vous avons pas encore fait découvrir les restaurants Indonésiens, mieux connu sous le nom de ‘Warung’. Les restaurateurs préparent tout au petit matin, puis exposent leurs aliment dans une vitrine. C’est très facile (quand ils ne parlent pas anglais, ce qui est souvent le cas) pour nous, car on a cas pointer du doit ce qu’on veut dans notre assiette pour accompagner le riz. Ce qu’il faut savoir c’est que tout est préparé au matin et que la nourriture reste dans la vitrine toute la journée. Donc au plus tard on va manger, au plus froid ce qu’on mange. Rassurez-vous, on a jamais (et c’est véridique) été malade ! Bon appétit 🙂

Flores is the shit !

1 Comment

Aaah, les petits bus de Flores qui traversent l’île sur la minuscule Transflores.

Une énorme rizière en forme de toile d’araignée. Splendide !

Les très relaxantes sources chaudes de Flores. Une fois dedans, on ne sait plus en sortir. C’est comme un bain, mais en pleine jungle.

Visite aux villages traditionnels de Flores. Pas d’électricité, toits en chaume et gens vraiment charment. Le premier village est celui de Bena, sur un flanc du volcan Inerie. Le second village est celui de Ruteng Pu, près de la ville de Ruteng. Dans le premier village nous étions invités à manger de la tête de cheval carbonisée. A Ruteng Pu une famille du village nous ont invités dans leur maison pour boire un café tout frais. Hônètement, le meilleur café qu’on ai eu la chance de gouter.

Labuan Bajo, Welcome to Flores !

1 Comment

Bienvenu à Labuan Bajo !


Le bon café tout frais qui sèche au soleil.

Probablement l’église la plus choute, mais aussi la plus sommaire qu’on ai pu voir dans notre vie.

Labuan Bajo est une petite ville portuaire très sympathique de l’île de Flores. C’est la porte d’entrée principale pour l’île. Sur Flores la majorité de la population est catholique, ce qui explique les églises.

Le slogan du pays: ‘Indonesia, ultimate in diversity’ n’est vraiment pas volé. Il y a une incroyable diversité naturelle et culturelle en Indonésie. D’île en île on découvre de nouvelles façons de vivre, de nouveaux petits plats, etc. Par exemple sur la Flores Catholique l’alcool coule à flot, ce qui n’est pas le cas sur les autres îles, qui sont musulmanes.

Older Entries

%d bloggers like this: