Back to Labuan Bajo

Leave a comment

Pour nos deux derniers jours sur Flores nous avons décidés de retourner à Labuan Bajo pour profiter des magnifiques plages. Après de longues heures de bus et la tête pleine de souvenirs impérissables, on a droit à un peu de détente, non?

Le ‘port’ de pêcheurs de Labuan Bajo. Très sympathique ;-).

Les plages aux alentours de LB sont dans le même état que ce petit port (qui en fait n’en est pas vraiment un). Alors pour trouver des plages paradisiaques, nous avons du ‘louer’ un pêcheur à la journée pour nous y mener. Bien sûr il y a des agences touristiques qui vous y emmènes, mais pour le double du prix.

Après avoir marché entre les déchets et d’autres horribles choses, nous voila à bord d’un petit bateau pour nous apporter ici: 🙂


En tout petit en bas à droite dans l’eau transparente de la mer de Flores, c’est Aurore !

Nous ne vous avons pas encore fait découvrir les restaurants Indonésiens, mieux connu sous le nom de ‘Warung’. Les restaurateurs préparent tout au petit matin, puis exposent leurs aliment dans une vitrine. C’est très facile (quand ils ne parlent pas anglais, ce qui est souvent le cas) pour nous, car on a cas pointer du doit ce qu’on veut dans notre assiette pour accompagner le riz. Ce qu’il faut savoir c’est que tout est préparé au matin et que la nourriture reste dans la vitrine toute la journée. Donc au plus tard on va manger, au plus froid ce qu’on mange. Rassurez-vous, on a jamais (et c’est véridique) été malade ! Bon appétit 🙂

Labuan Bajo, Welcome to Flores !

1 Comment

Bienvenu à Labuan Bajo !


Le bon café tout frais qui sèche au soleil.

Probablement l’église la plus choute, mais aussi la plus sommaire qu’on ai pu voir dans notre vie.

Labuan Bajo est une petite ville portuaire très sympathique de l’île de Flores. C’est la porte d’entrée principale pour l’île. Sur Flores la majorité de la population est catholique, ce qui explique les églises.

Le slogan du pays: ‘Indonesia, ultimate in diversity’ n’est vraiment pas volé. Il y a une incroyable diversité naturelle et culturelle en Indonésie. D’île en île on découvre de nouvelles façons de vivre, de nouveaux petits plats, etc. Par exemple sur la Flores Catholique l’alcool coule à flot, ce qui n’est pas le cas sur les autres îles, qui sont musulmanes.

%d bloggers like this: