Comme vous pouvez le voir je suis seul sur la photo … seul, sans ma tendre Aurore.
Je fais un stage à Paramaribo, la capitale du Suriname, dans le cadre de mes études de journalisme. Je travail pendant sept semaines pour la plus grande chaîne national : Apintie, radio & televisie.
Mais biensûr je vais prendre le temps de découvrir ce fabuleux pays aux milles facettes et de partager tous ça avec vous sur :

svanbol.com
(mon portfolio)

Bienvenu au Gongrijpstraat 45 (dit GG45, prononcé en anglais), Paramaribo, Suriname. Mon nouveau chez moi.

Petit tour à l’intérieur: ma chambre. Sympa non ?

Cathédrale saint Pierre et Paul.
Elle est dite la plus grande cathédrale en bois d’Amérique du sud. Construite en 1883.

Et elle est vraiment tout à fait faite de bois. Géniale !
Comme presque tous les bâtiments de Paramaribo d’ailleurs. Voyez plus bas.

Tous les dimanches matin, à partir de sept heure, les hommes (et que les hommes 😉 de la capitale se retrouvent sur la ‘Onafhankelijkheidsplein’ (la grand place) pour y faire une partie de ‘chant d’oiseau’. Chaque participant apporte son petit oiseau chéri et se lance dans une bataille de chant sans merci contre un oiseau concurrent.

En pratique c’est quand même moins excitant. Comme vous voyez les concurrents attendent chacun de leurs côté  pour mettre un trait sur le tableau dès que leur siosio a fait un petit ou grand bruit. Ca dure plus ou moins vingt minutes par compétition, pendant trois heures.

Je pense que la semaine prochaine je vais leurs apporter un pitjesbak … Ils serons vite relâchés les parkietekes ;-).

Les petits louveteaux qui donnent de petites broches faites à la main aux mamans qui viennent célébrer la messe du dimanche.

Bonne fête à toutes les mamans !

Enorme temple hindou, nommé … ‘temple du soleil’ (Surya Mandir) … mais, on est pas au Péru !

Ni en Inde si je ne me trompe !

Non non, je suis bien au Suriname. Mais c’est vraiment incroyable comment on ressent et voie les différentes cultures qui vivent dans ce pays.

A l’époque ou les hollandais ont échangé l’île de Manhattan (qui ne s’appelait pas encore comme ça bien sur) contre le Suriname avec les anglais, il n’y avait pas énormément d’habitants dans la région. Mais bon, il fallait bien de la main d’oeuvre pour cultiver le cacao, café et autres denrées. Alors nos chers voisins du nord ont apporté un paquet d’indiens (d’Inde) et d’indonésiens (leurs deux autres grandes colonies de l’époque) pour travailler dans les champs. Aujourd’hui j’ai pu faire connaissance avec leurs petit-petit-petit-fils et -filles.

Voici encore un exemple frappant. On voie la un couple d’hindous mettant des offrandes dans la ‘Surinamerivier’, comme les indiens font au Gange à Varanassi. Incroyable !

Et donc comme je le disais, il y a aussi beaucoup d’Indonésiens, dont la plus part sont originaires de l’ïle de Java. Et à Java les gens sont majoritairement musulmans. Voila ce qui explique cette énorme mosquée en plein coeur de la ville.

Mais au Suriname il n’y a pas de guerre  des religions, bien au contraîre justement. A côté de la grande mosquée se trouve la grande synagogue de Paramaribo. Magnifique non ?
Bon, on l’appelle ‘la grande synagogue’, mais il faut savoir qu’il n’y a que 300 juifs dans tout le pays.

Peut-être est-ce aussi le moment de dire que le pays ne compte que 500.00 habitants, dont la moitié vie à Paramaribo, pour un pays qui fait six fois la Belgique.

Premier jour, mais aussi première averse tropicale. Mais regardez surtout l’architecture des maisons, tout est en bois.

Même le palais présidentiel !

Et les ministères. Mais ça a vraiment énormément de charme.

Le meilleur pour la fin !
Après une rude journée de marche sous une chaleur étouffante, rien de tel qu’une bonne … bonne ? … oui, une bonne bière, car la Parbo est très bonne.

Nous voici sur la promenade de la digue le long de la ‘Surinamerivier’. Si vous regardez au loin on y voit un énorme pont … j’ai trop envie d’aller le traverser !

A très vite !

Stéphane Van Bol